L’étui à lunettes double: le tuto!

By 1 No tags Permalink 0

Hello par ici!

Écoute c’est bien simple en ce moment je suis débordée: entre les enfants, la maison et les commandes ce petit blog est laissé à l’abandon et c’est maaaal.

A l’occasion de notre atelier couture du 12 mars dernier, Sandra  m’a demandé si je pouvais lui coudre un petit étui à lunettes pour offrir. Comme elle coud, je lui ai proposé plutôt de lui montrer ou de faire un tuto pour qu’elle puisse le faire, et on s’est dit que ce serait une bonne occasion de le sortir avant la fête des mères, ça pourrait donner des idées aux couturières.

Et donc 2 mois après le voici le voilà le fameux tuto! il était temps, la fête des mère est dans 15 jours, autant dire que je suis LARGE.

Ici je te présente l’étui double, sachant que tu peux le faire en simple, ou carrément en triple, soyons fous! Pour rappel, mes précédentes versions sont ici.

Il est en cuir et Liberty mais il est évident que toute autre matière est la bienvenue: simili, coton épais, feutrine pourquoi pas… Attention prévoir d’entoiler le coton s’il n’a pas de bonne tenue, tu peux carrément mettre du molleton entre l’extérieur et la doublure pour garantir le moelleux et la protection de l’étui.

Pour le format double de 17 x 16 cm, il te faut prévoir :

  • environ 3h (voire un peu moins pour les speedy gonzales d’entre toi)
  • Deux petits fermoirs aimantés à poser (et non à coudre)(la galère) ou deux pressions métal, ou deux aimants à coudre invisibles ou du scratch. J’ai choisi les fermoirs aimantés, j’aime bien le rendu, les miens font 14mm.
  • Un coupon de cuir de 18 cm de large par 36 de haut
  • Un coupon de Liberty de 18 cm de large par 36 de haut
  • Un coupon de Liberty de 17 x 20 cm pour le rabat (rabat fini: 15 x 7 cm)
  • du molleton fin thermocollant pour le rabat
  • Deux carrés de polaire/ feutrine/entoilage épais pour consolider les aimants et éviter d’abimer les tissus
  • Environ 30 cm de passepoil
  • Un pied téflon (ou du scotch pour mettre sous le pied presseur)
  • Une aiguille machine spéciale cuir
  • Et ta MAC of course.

Pour faire le patron du rabat, j’ai tracé un trait de 15 cm, sorti mon compas et pris un rayon de 7,5cm, simple et efficace mais un bol fera aussi l’affaire. Pour la coupe du tissu, j’ai ajouté une marge d’1cm sur l’arrondi et 2 cm sur la partie droite, qui sera insérée entre la doublure et l’extérieur.

C’est parti mon kiki, tu as rassemblé l’ensemble de tes fournitures tu t’es échauffé les poignets et la cheville (pour appuyer sur la pédale, faut pas négliger), tu as ajusté tes lorgnons, on en est là!

IMG_1657Pour ces premières étapes, et avant toute couture du cuir, je te conseille d’utiliser une aiguille standard, mais dès qu’on passera à l’assemblage cuir/doublure, il faudra penser à changer d’aiguille

Tu commences donc comme sur la photo par entoiler tes rabats. Comme tu peux le constater je n’entoile que la partie utile de mon rabat: ça me permet de ne pas surcharger les tissus et donc d’éviter les épaisseurs lors de l’assemblage (ta patience et ta MAC te diront merci).

 

Tu marques sur ton rabat et ton cuir les futurs emplacements de tes aimants. Attention, prévois un peu de mou pour que quand l’étui sera rempli tu puisses le fermer!

IMG_1656

Ici j’ai donc positionné mes aimants à 6 cm des cotés et 4,5 cm du bord supérieur sur le cuir. Quant aux pièces sur le rabat, je les aies mises bien en bas de la pièce, espacées bien entendu de 6cm.

Ensuite, tu poses ton passepoil, puis avant d’assembler les deux parties du rabat tu mets les aimants en consolidant avec les petits carrés de thermocollant épais.

IMG_1658

Une fois cette étape réalisée, il faut assembler les deux parties du rabat en laissant le haut ouvert pour pouvoir retourner.

Au préalable, il faut cranter le tour et ensuite passer un coup de fer léger.

IMG_1659(Et là tu vois que mon arrondit n’est pas parfait) (j’avais bu) (du coca).

A cette étape tu peux surpiquer le long du passepoil, ici je ne l’ai pas fait, le rabat me plaisant tel quel.

Tu prends ensuite ton cuir et tu positionnes le rabat à l’opposé des aimants, endroit contre endroit et tu piques en place en point largeur maximum (5 chez moi) et à 3 mm du bord. Cette étape est facultative mais elle te permet de fixer le rabat et t’évite ainsi les éventuels « mouvements » du rabat lors de la couture entre le cuir et la doublure.

IMG_1660Maintenant tu positionnes la doublure endroit contre endroit avec le cuir et tu piques le long des petits côtés. Attention! Ici on ne fait pas le tour, il s’agit seulement d’assembler l’extérieur et la doublure par les futurs « hauts » de l’étui. Tu piques à 1 cm.

IMG_1662

On obtient donc ça:

IMG_1664

Maintenant on va passer à l’assemblage des côtés, et pour ça tu retournes l’ouvrage de façon à ce que le cuir et la doublure soient pliés respectivement endroit contre endroit et face à face.

On laisse une ouverture de minimum 5 cm dans l’un des côtés de la doublure pour pouvoir retourner, ici elle est matérialisée par un subtil trucage, c’est à dire le capuchon du stylo, vive la technologie!

IMG_1665

J’ai fait un magnifique zoom sur la « jointure » des bords du cuir car cette étape est importante. Il faut que les coutures précédentes, celles des petits côtés donc, soient rabattues côté cuir.

C’est essentiel pour la suite, sinon tu vas galérer!

Pour coudre le cuir, je te conseille d’utiliser un pied téflon, sinon le pied normal va accrocher sur la partie « velours » du cuir. Si tu n’en as pas, un morceau de scotch sous la semelle du pied de biche devrait te faciliter la tâche.

Autre astuce qui te rendra zen et te garantira une couture propre: la cale de départ.

Was ist das? (je parle Allemand), c’est un morceau de tissu, ou ici, de cuir, que tu vas caler sous l’arrière du pied de biche de façon à ce que ton pied soit bien à plat pour démarrer la couture: ainsi la machine ne va pas patiner, et tu t’épargneras ainsi la tâche fastidieuse de pousser ton cuir pour l’aider, ce qui au mieux te donne une couture pas droite, au pire bousille ton projet.

Cette cale est également valable en cours de couture, quand tu rencontres une épaisseur sur ton chemin! Ainsi quand sur une longueur tu vas commencer par la doublure, au moment de coudre le cuir, la différence de niveau sera trop importante pour le pied, du coup, tu arrêtes ta couture, tu laisses l’aiguille plantée dans le tissu, tu soulèves le pied et hop la cale et c’est reparti! (photo en bas à droite).

IMG_1666

Avant de retourner par l’ouverture, que tu n’as bien entendu pas oubliée, tu coupes les angles de la doublure et du cuir, et tu mets le tout sur l’endroit, Tadaaaam! On approche de la fin!

IMG_1668

Maintenant tu fermes l’ouverture de la doublure à points coulés à la main ou à la machine: plus rapide mais moins propre.

Pour bien aplatir le haut de l’étui j’ai choisi de surpiquer le tour. L’ouverture de l’étui ne me permet pas de le passer dans le bras libre, du coup j’ai positionné l’étui de façon à coudre sur le Liberty, mais la photo est plus parlante:

IMG_1669

Pour assurer un bon entraînement et une finition jolie, il faut allonger ton point, je l’ai mis à 4,5 et même à 5 quand il a fallu passer les épaisseurs des coutures des côtés et j’ai piqué à 3 mm du bord environ.

IMG_1670

Maintenant, dernière étape: la couture au milieu de l’étui qui assurera la séparation des compartiments.

Pour ça, tu prends ta règle et ton stylo effaçable et hop un trait au milieu et couture. Ici J’ai mis une longueur de point à 4, et j’ai fait des points d’arrêt au début et à la fin de ma couture en essayant de rester dans les mêmes trous pour que ce soit joli.

IMG_1671

Ca y’est, tu as fini!

Il n’y a plus qu’à admirer, l’offrir ou le mettre dans ton sac 😉

IMG_1672IMG_1674

Si tu as des questions, je suis à ton écoute! Si tu le fais, n’hésite pas à m’envoyer une photo, je serai ravie!

En attendant, je te quitte (en musique, ma chère Monique!) (ça c’est pour Aude!)

See U!

Note: Je le précise à toutes fins utiles; ce tuto est destiné à une utilisation personnelle, merci de ne pas mettre tes réalisations sur ta boutique en ligne, A little Market, Etsy, Dawanda et j’en passe. Dans le cas contraire, ta machine à coudre fondra, tu te transperceras les doigts avec une aiguille et du poil noir et épais sortira de tes oreilles. (Sans compter que je ne te lâcherai pas jusqu’à ce que tu le retires de la vente).

1 Comment
  • Céline et Véro
    mai 24, 2016

    On adore, l idée de l étui double est super sympa et ingénieuse. Merci 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *