La couture, cette drogue dure… où comment je suis devenue addict

By 2 No tags Permalink 0

Le virus de la couture m’a atteint en janvier 2014. Une période où j’ai eu besoin de m’occuper la tête et les mains, pour ne pas trop penser. Je n’ai pas noyé mon chagrin dans l’alcool, mais j’ai plongé tête baissée dans ce loisir créatif.

Ceux qui me connaissent n’auraient pourtant jamais misé un centime de franc (c’est dire) sur mon potentiel attachement, et carrément épanouissement dans cette activité! Moi la première d’ailleurs. Pour faire un rapide état de mon habileté, j’ai du savoir faire mes lacets vers 18 ans, mon équipe perd systématiquement à « Dessiner c’est gagné », et j’ai interdiction formelle par l’Homme de peindre ne serait-ce que les toilettes dans la maison. (tout ça parce qu’un jour j’ai peint le mur sur lequel était appuyé le ballon d’eau chaude et que le rouleau a bavé sur le ballon) (je n’ai jamais vu le problème mais il a été outré – l’Homme, pas le ballon). Et pour parfaire ce tableau, ma petite sœur m’a souvent appelé Emilie les 10 pouces. bref le décor est planté, et il faut l’avouer, assez mal embarqué pour me voir me prendre de passion pour la couture

Et pourtant!

Je crois que l’idée a germé doucement mais surement, grâce à Belle-Maman qui m’avait épatée en offrant un panier rempli de jolies choses cousues pour la naissance de Mademoiselle Romane en 2011, et grâce à Aude, ma sœur (encore elle) qui s’est fait offrir une machine à coudre pour ses 25 ans.

L’idée m’a paru totalement saugrenue et loiiiiiin de mes compétences, j’étais sûre que, au mieux je me transpercerais le doigt avec l’aiguille, au pire que mes cheveux longs et soyeux se prendraient dans cette fichue aiguille et que je serais donc contrainte de me raser la tête pour me libérer délivrer (ça c’est cadeau).

Alors, quand ce fameux 4 janvier 2014 j’ai demandé à ma sœur, telle une demande de sauvetage, de me donner un cours de couture, elle a compris l’urgence de la situation et elle a déboulé avec deux machines, pour tenter de me faire comprendre le pourquoi du comment. 2 jours plus tard j’étais chez Mondial Tissus et je dépensais les premiers euros d’une longue (très très très très longue) série d’achats de tissus et matériel en tout genre.

6 mois après je demandais moi aussi (je n’ai pas de personnalité) une machine à coudre pour mon anniversaire (Vingt-douze ans comme dirait Chag des Lutins du blog Samerlipopette – que je t’invite à lire si tu veux rire bêtement derrière ton écran) afin de rendre la machine que j’utilisais à sa propriétaire, c’est à dire ma Maman à qui elle avait été emprunté d’office (sans lui demander c’est ça) en janvier! L’idée de créer un blog m’a souvent parue inutile car je nourris le syndrôme de l’imposteur, « je vois pas pourquoi je vais faire un blog, il y en a des centaines et leurs auteurs sont bien plus doués que moi » et puis ma famille, mes amis m’ont encouragée alors ça y’est, j’ai mis mes brassards, ma bouée canard, je me suis bouché le nez et j’ai sauté!

Pourquoi See u Sewn? Pour le jeu de mots que je trouve mignon, (sewn = cousu en anglais) et parce que, soyons honnête, j’ai eu plein d’idées mais elles étaient déjà toutes prises. Quand je te dis qu’il y a des blogs à la pelle!

Pour la suite de cette palpitante histoire (s’il me reste des lecteurs courageux), c’est dans les pages de ce blog. En espérant que tu y prendras plaisir, voire que tu pourras y apprendre des choses et que mes « mignonneries textiles » te plairont!

See U!

2 Comments
  • aurel le marié
    octobre 9, 2015

    J ai lu la préface du site!!! Je ne sais pas si je vais lire la suite, mais tu peux être sûre que je connais quelqu’un qui le suivra souvent pour me tenir au courant 😉 bonne entrée en matière et donc bonne continuation
    Aurel Hurel

  • ANNICK
    octobre 24, 2015

    Très bonne idée que d’avoir fait ce site pour nous faire partager tes belles créations, Merci pour le petit clin d’œil, ca me fait plaisir de voir que j’ai contribué à te donner l’envie de coudre et je dois dire qu’étant simple amatrice en la matière, tu m’as largement dépassé tant dans tes créations que dans ta productivité.
    Belle maman

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *